Recherche > Revue de presse > Les interventions psychiatriques sur deux générations dans la prévention de la récidive de la maltraitance infantile

Les interventions psychiatriques sur deux générations dans la prévention de la récidive de la maltraitance infantile


La maltraitance infantile a une influence très néfaste sur la santé et le développement mental des enfants. Ce phénomène (évitable) reste pourtant très répandu, touchant 1 sur 8 enfants américains. Des études menées aux États-Unis ont constaté que les enfants placés en famille d'accueil pour maltraitance ou négligence connaissent une récidive après réunification avec leurs parents dans 30% à 37% des cas.

Des études ont également révélé une relation dose-réponse entre le nombre de rapports officiels de maltraitance (plus de deux) et les conséquences psychiatriques indésirables. Les interventions visant à stabiliser et à améliorer les résultats des enfants en famille d'accueil comprennent ceux qui se focalisent sur :

  1. La qualité de l'environnement du placement,
  2. La prise de décision au sujet de la réunification,
  3. Le soutien des parents (en cas de réunification).

Il y a plus d'une décennie, Zeanah et ses collègues (à l'Université Tulane au Nouvelle-Orléans) se sont penchés principalement sur deux domaines d'intervention: la prise de décision et le soutien des familles dans le processus de réunification. En 2011, les auteurs ont obtenu un financement continue du gouvernement local pour une quasi-réplication du modèle Tulane dans le comté de St. Louis, Missouri, ce projet est intitulé SYNCHRONY.

Les auteurs rapportent leur expérience des enfants initialement inscrits dans les 30 premiers mois de la mise en œuvre du programme (Janvier 2011-Juin 2013) et résument leur progrès (à Mars 2015) dans le contexte des données publiques globales disponibles pour la plus récente cohorte historique de 300 enfants de la même tranche d'âge placés en détention préventive avant que le projet de SYNCHRONY ait été lancé, et dont les cas avaient été clôturés par le tribunal du départemental de la famille de Saint-Louis au moment de l'analyse du programme.

Méthode

Les 106 familles des 119 jeunes enfants (de la naissance à 5 ans) qui ont été placés en familles d'accueil par la cour de la famille pour maltraitance ou négligence ont été adressées par le tribunal pour participer volontairement au programme en une de deux pistes: une piste de référence clinique complète et une piste d'éducation parentale seule.

Dans la piste clinique, l'objectif est de préciser et de répondre aux besoins psychiatriques des enfants ou de leurs parents à travers la fourniture de services complets de santé mentale. Cela comprend l'évaluation des deux générations et la planification des interventions, l'orientation judicieuse pour les services cliniques indiqués par l'évaluation, les soins cliniques directs chaque fois que les services indiqués ne sont pas disponibles dans la communauté et l'éducation parentale basée sur des preuves. L'autre piste est une piste d'éducation seule.

Une cohorte historique a été assemblée à partir des statistiques sommaires sur des nourrissons et des tout-petits dont les cas ont été clôturés avant le lancement en 2011 du projet SYNCHRONY. Les nourrissons victimes d'une exposition in-utero aux drogues ont été retirés de la cohorte historique, laissant des données agrégées sur 247 enfants servant comme groupe témoin.

Le programme inclut systématiquement :

  1. L'évaluation de l'enfant;
  2. La détermination des caractéristiques de la relation parent-enfant pertinents à la viabilité de la réunification;
  3. Le dépistage clinique des conditions des parents qui pourraient se répercuter sur la sécurité et la viabilité de la réunification;
  4. L'élaboration d'un plan pour des interventions supplémentaires pour la famille.

Chaque famille a été ensuite vue au moins chaque trimestre pour l'évaluation des progrès cliniques, le choix des services de santé mentale nécessaires et la documentation d'un jugement médical concernant la sécurité de la réunification à chaque stade.

Les échelles d'évaluation pour le projet SYNCHRONY comprennent :

  • L'Incredible Years curriculum for toddlers,
  • Le Children's Global Assessment Scale (il a été achevé en série par des cliniciens de niveau doctoral pour tous les enfants de la piste clinique de 4 ans et plus),
  • Le Caregiver-Child Social-Emotional Relationship Rating Scale (il a été achevé en série par des cliniciens autorisés)
  • l'Incredible Years Parenting Scale.

Résultats

La plupart des enfants ont été négligés et sont issus de minorités ethniques, avec une légère prépondérance masculine. Les familles de SYNCHRONY (cas clôturés) étaient plus de trois fois plus susceptibles d'avoir des antécédents à la cour de la famille que les familles de la cohorte historique. Le taux de réunification réussie dans la cohorte SYNCHRONY (30%) était significativement inférieur à celui de la cohorte historique (53%, p: 0,001).

Pour les 106 cas de SYNCHRONY, les besoins non satisfaits en santé mentale des enfants, des parents et de la relation parent-enfant ont été identifiés. La majorité des parents ont présenté des troubles mentaux, des troubles du développement ou d'abus de substance. 12% des enfants ont été adressés pour une psychothérapie individuelle, 33% ont été nouvellement diagnostiqués d'un trouble du développement pour lesquels les thérapies du développement ont été indiquées, 10% ont reçu un traitement médicamenteux via SYNCHRONY, et 30% ont eu l'indication clinique pour une thérapie familiale. Au total, 67% ont été reconnus comme ayant besoin d'une ou plusieurs de ces interventions cliniques.

Tout au long de l'inclusion des familles, les scores du Children's Global Assessment Scale se sont régulièrement améliorés; En moyenne, à partir de l'évaluation initiale jusqu'à dernière disponible, le score moyen s'est amélioré de 8,15 (p: 0,001), ce qui est cliniquement et statistiquement très significatif.

Les auteurs ont observé chez les participants au programme des réductions importantes du temps passé en famille d'accueil, en dépit du fait que ces cas visés étaient à risque sensiblement plus élevé que les cas historiques. Les observations des enfants et des familles ont révélé une amélioration du fonctionnement adaptatif des enfants, une amélioration du comportement des parents en fonction de l'éducation parentale (fourni en tant que composante de l'intervention), et des taux extrêmement inférieurs des récidives de la maltraitance.

Discussion

Dans ce programme de soutien volontaire, deux générations de soins psychiatriques et d'éducation parentale fondée sur des preuves ont été livrées avec succès aux familles de jeunes enfants en détention préventive pour compléter les soins habituels dans le système de protection de l'enfance et compenser le risque de récidive de maltraitance.

Les résultats prometteurs qui ont été observés se sont produits dans certains cas en fonction du soutien accru des familles au cours du processus de réunification, et dans d'autres cas en fonction des observations cliniques en série qui ont soulevé des signes d'alerte qu'une réunification imminente était dangereuse et devrait être différée jusqu'à ce que les parents pourraient raisonnablement démontrer des capacités de répondre aux besoins de santé et développement mental de leurs enfants.

Il faudra des essais contrôlés randomisés de mise en œuvre à base judiciaire de soins psychiatriques de deux générations pour déterminer avec précision l'ampleur et le rapport coût/efficacité en matière de soins habituels conférés par ce programme supplémentaire.

Conclusion

Les soins psychiatriques sur deux générations peuvent être mis en œuvre avec succès chez les nourrissons et les jeunes enfants à risque extrême de maltraitance. Ils ont été associés à une amélioration constante du fonctionnement adaptatif et relationnel de la dyade parent-enfant, et représentent donc une intervention prometteuse pour la prévention de la récidive de la maltraitance dans la pratique en santé publique.

  • Dr Benbrahim Mohammed
  • CHU Hassan II
  • Hôpital Ibn Al Hassan
  • 30/06/2016

Affichage Affichages : 351

Recherche