Recherche > Revue de presse > Le faible poids à la naissance et la prématurité peuvent augmenter le risque du TDAH

Le faible poids à la naissance et la prématurité peuvent augmenter le risque du TDAH


Low-Birth-Weight-Prematurity-Can-Raise-ADHD-RiskLow Birth Weight, Prematurity Can Raise ADHD Risk

 Le faible poids à la naissance et la prématurité peuvent augmenter le risque du TDAH

La naissance prématurée ou le faible poids à la naissance augmentent le risque de trouble hyperkinétique cliniquement vérifiable (HKD), selon une étude basée sur les registres médicaux danois et les registres de la population.

Les enfants nés à moins de 34 semaines d'âge gestationnel ont été trois fois plus susceptibles de développer un trouble hyperkinétique que les enfants nés à terme, a déclaré Karen Linnet, Ph.D., de l'Unité de recherche en épidémiologie périnatale dans le département de l'obstétrique et de pédiatrie à l'hôpital universitaire d'Aarhus au Danemark. Les enfants nés à terme avec un poids de naissance inférieur à 3000 grammes ont également un risque accru de développer un trouble hyperkinétique (HKD).

Le Trouble hyperkinétique selon la CIM-10 est l’équivalent des troubles deficit de l’attentien /hyperactvité selon le DSM-IV. L'étude a été publiée dans les le June Archives of Disease in Childhood.

Les Cas dans l'étude ont été tirés du registre central des psychiatres danois qui regroupe les dossiers, les dates, et les diagnostics de toutes les admissions dans les hôpitaux et les contacts externes au département de psychiatrie au Danemark.

Les chercheurs ont déclaré que la manière avec laquelle la naissance prématurée et la faible croissance intra-utérin peut affecter le cerveau et causer un trouble hyperkinetique n’est pas claire.

Une possibilité que l'hypoxie fœtale et l’hypotension entraînent une lésion au niveau du complexe striatal des ganglions de la base, et par conséquence une augmention du nombre de récepteurs de la dopamine. La sous-alimentation au cours du développement du cerveau du fœtus peut aussi avoir des effets à long terme sur l’attention ,l’apprentissage , et la mémoire, comme cela a été montré par des études sur l’animal selon Linnet et ses collègues.

Une grande partie des recherches antérieures ont mis l'accent sur le poids de naissance extrêmement prématurée (naissance avant 28 semaines) ou très faible poids des bébés-ceux qui sont nés pesant moins de 1500 grammes-. Les travaux de Linnet indiquent que le risque demeure même pour les enfants nés à un âge gestationnel supérieur ou ceux qui ont un poids de naissance légèrement diminué.

Linnet et ses collègues ont comparé chacun des 834 enfants avec 25 enfants choisis au hasard de même sexe et âge. Les enfants atteints d'autisme ou d'autres troubles envahissants du développement ont été exclus. L'âge gestationnel a été enregistré par les sages-femmes au moment de la naissance et enregistré dans le registre médical des naissances danois. L'âge gestationnel de 40 à 42 semaines et le poids de naissance de 3000 à 3999 grammes ont été utilisés comme références.

L'étude a bénéficié de la disponibilité d'un système médical national avec des dossiers complets et avec des diagnostics bien precis, et pas seulement à partir des rapports des parents.
"Par rapport aux enfants nés à terme, les enfants dont l'âge gestationnel compris entre 34 et 36 semaines avaient un risque de 80 % de développer un trouble hyperkinetique, et les enfants dont l'âge gestationnel inférieur à 34 ans avaient un risque trois fois plus élevé", a déclaré les chercheurs.

Les enfants nés à terme avec un poids entre 1.500 et 2.499 grammes sont deux fois plus prédisposés au HKD par rapport aux enfants nés à terme avec un poids au-dessus 2.999 grammes, alors que les enfants de poids de naissance entre 2500 et 2,999 grammes ont un risque de 70% .

Les familles monoparentales, la pauvreté, le jeune âge des parents, les antécédents d’admission en psychiatrie de l'enfant et la psychopathologie parentale, étaient des facteurs de risque pour le HKD, mais l'ajustement de ces facteurs n'a pas modifié les résultats.

Dr. Berrimi Mohamed

CHU HASSAN II Fès

Le 22- 11- 2012


Affichage Affichages : 1128

Recherche