Recherche > Revue de presse > La place de la thérapie interpersonnelle dans les problèmes de la santé mentale: Meta-Analyse systématique

La place de la thérapie interpersonnelle dans les problèmes de la santé mentale: Meta-Analyse systématique


Introduction

La thérapie interpersonnelle (TIP) est une intervention psychothérapique structurée, limitée dans le temps qui a été développé pour le traitement de la dépression majeure dans les années 1970.

Depuis lors, de nombreux essais contrôlés randomisés ont montré que la TIP est efficace dans le traitement de la dépression, et peut être plus efficace que d'autres psychothérapies pour la dépression, elle peut prévenir une rechute après un traitement réussi, elle est également efficace dans les groupes cibles spécifiques, tels que les adolescents, les personnes âgées, et les patients avec un trouble somatique.

La TIP se concentre sur les événements stressants douloureux de la vie, les conflits interpersonnels, les transitions de rôle, l'isolement social ou les déficits qui sont associés à l'apparition, l'aggravation ou la perpétuation de symptômes actuels, tout en aidant les patients à améliorer la qualité de relations sociales. La phase initiale permet la mise en place d'une alliance thérapeutique, l'évaluation psychiatrique se fait par un inventaire détaillé de l'histoire sociale et interpersonnelle, en fournissant la psychoéducation, en instillant l'espoir, et le choix d'une orientation interpersonnelle. Au cours de la phase intermédiaire, les directives thérapeutiques spécifiques de problèmes interpersonnels sont appliquées. Dans la phase finale, les gains sont consolidés, avec adaptation des stratégies interpersonnelles et des plans d'urgence en cas de rechute.

Etant donné que la TIP a semblé être efficace dans le traitement de la dépression, les chercheurs et les cliniciens ont commencé à l'utiliser pour d'autres indications, y compris les troubles de conduites alimentaires (TCA), les troubles de l'usage de substances , les troubles anxieux , et autres .les auteurs ont effectué une revue systématique et complète avec méta-analyse de tous les essais randomisés portant sur les effets de la TIP dans les troubles mentaux.

Méthodes

Les auteurs ont effectué des recherches dans quatre bases de données bibliographiques (PubMed, PsycInfo, Embase et le registre Cochrane) par combinaison des termes de recherche pour la psychothérapie interpersonnelle avec des filtres de recherche pour les essais randomisés. Les auteurs ont également vérifié les références des méta-analyses antérieures.

Pour la présente méta-analyse, les auteurs ont inclus les essais randomisés dans lesquels la TIP a visé les troubles de la santé mentale par rapport à un groupe contrôle ou un traitement alternatif.

Une intervention a été considérée comme TIP quand elle a été appliquée sur la base des manuels développés par Klerman et Weissman pour la psychothérapie interpersonnelle ou pour la version plus brève appelée conseils interpersonnels. Tous les essais visant les troubles mentaux, tout groupe d'âge, et toute langue ont été inclus, de même que des études sur la phase aiguë, de prévention, et de maintien.

RÉSULTATS

Sur les 871 résumés examinés, 285 articles en texte intégral ont été récupérés pour un nouvel examen. Parmi ceux-ci, 195 ont été exclus. A la fin 90 études répondaient aux critères d'inclusion.

Les 90 études comprenaient un total de 11,434 participants (4422 groupe TIP, 2906 groupe contrôle, 1823 groupe de comparaison avec d'autres psychothérapies, 1464 dans le groupe de comparaisons avec la pharmacothérapie, et 819 dans le groupe de comparaisons avec le traitement combiné de TIP ainsi que la pharmacothérapie). La majorité des essais (69%) ont ciblé la dépression; 8 étaient destinés aux troubles de conduites alimentaires, 8 à des troubles anxieux, et 12 à d'autres problèmes de santé mentale.

Effets de la TIP par rapport au groupe contrôle dans le traitement de la phase aigue de la dépression

La majorité des essais (N = 62; 69%) visaient la dépression, incluant le traitement aigu (N = 50), le traitement d'entretien (N = 6) et la prévention (N = 6). Un essai en ligne de TIP non guidée comparé avec deux types de thérapie cognitivo-comportementale mais aucune différence significative entre les trois.

TIP Versus Autres Psychothérapies pour la phase aiguë Dépression

La TIP a été comparée à d'autres psychothérapies dans 14 essais, La différence entre TIP et d'autres psychothérapies au post test était non significatif (g = 0,06; 95% IC = -0,14 à 0,26; nombre nécessaire pour traiter = 29), avec une hétérogénéité modérée (I2 = 52; IC à 95% = 0-72). Ces études ont une puissance suffisante pour trouver une taille d'effet de g = 0,25.

TIP et Antidépresseurs pour la dépression en phase aiguë

La TIP a été comparé directement avec médicaments antidépresseurs dans 16 essais. La différence entre la TIP et les antidépresseurs au post test était non significative (G = -0,13; IC à 95% = -0,28 à 0,02, le nombre nécessaire pour traiter = 14) en faveur des médicaments antidépresseurs, avec hétérogénéité modérée (I2 = 51; 95% CI = 0-71). Ces essais avaient assez de puissance pour trouver une taille d'effet de g = 0,18. La combinaison de la TIP et des médicaments antidépresseurs a été comparé avec l'antidépresseur seul dans 10 études et a donné lieu à un effet non significatif (G = 0,14; IC à 95% = -0,04 à 0,33, le nombre nécessaire pour traiter = 13), avec une faible hétérogénéité (I2 = 28; 95% CI = 0-65).

La combinaison de la TIP et des médicaments antidépresseurs a été comparé à la TIP seule dans 7 études et a donné lieu à un effet significatif en faveur de la TIP combinée aux médicaments antidépresseurs (G = 0,24; IC à 95% = 0,03 à 0,46; nombre nécessaire à traiter = 7), avec faible hétérogénéité (I2 = 28; 95% CI = 0-69).

La TIP dans la rechute des troubles dépressifs

Sept études ont examiné les effets de la TIP comme traitement d'entretien de la dépression dans le but de prévenir la rechute et la récidive. Plusieurs comparaisons ont été examinées.

La combinaison de traitement d'entretien par TIP, une fois par mois, plus pharmacothérapie quotidienne était significativement plus efficace dans la prévention des rechutes que la pharmacothérapie seule (odds ratio = 0,34; IC à 95% = 0,14 à 0,84; I2 = 61; IC à 95% = 0-82; nombre nécessaire à traiter = 7) et plus efficaces que traitement d'entretien une fois par mois par TIP seule (odds rapport = 0,30; IC à 95% = 0,11 au 0,71; I2 = 50; IC à 95% = 0-82).

Une étude a examiné les effets de la prévention universelle dans une population générale d'adolescents dans les écoles. TIP a montré des résultats significatifs par rapport aux soins habituels et non significatifs par rapport à la TCC.

L'effet de TIP dans les troubles de conduites alimentaires

L'intérêt de la TIP pour les troubles alimentaires a été examiné dans 8 études. TIP a un intérêt important dans les TCA , mais les effets sont probablement légèrement inférieures à celles de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) dans la phase aiguë de traitement.

L'effet de la TIP dans les troubles anxieux

L'effet de la TIP sur les troubles anxieux a été examiné dans huit essais. La TIP a été comparée à d'autres psychothérapies dans six études et a abouti à une petite différence non significative (g = -0,16) en faveur de l'alternative thérapie (95% CI = -0,39 à 0,07, le nombre nécessaire à traiter = 11), avec une faible hétérogénéité (I2 = 21; 95% CI = 0-69).

Dans les troubles anxieux, la TIP a eu de grands effets comparés avec des groupes contrôle, et il n'y a aucune preuve que la TIP a été moins efficace que la TCC.

L'effet de la TIP sur d'autres troubles de la santé mentale

Les auteurs ont identifié 12 essais dans lesquels la TIP a été utilisée pour traiter d'autres problèmes de santé mentale, tels que la détresse chez les patients souffrant de troubles médicaux généraux, abus de substances et l'obésité chez les filles. Mais ces essais étaient des études singulières et non concluantes.

Discussion

Il s'agit d'une méta-analyse la plus complète à ce jour, incluant 90 essais randomisés sur la TIP pour les troubles de santé mentale. Les deux tiers de ces études visaient le traitement et la prévention de la rechute de la dépression, montrant un effet modéré à important sur la dépression par rapport au groupe contrôle, avec un effet moindre chez les personnes âgées, et la population clinique.

En conclusion

La TIP est l'un des traitements les mieux étudiés dans problèmes de santé mentale, et elle est efficace dans la dépression et éventuellement dans d'autres troubles, tels que les TCA et l'anxiété. Il est important d'avoir plusieurs options thérapeutiques, pour optimiser la prise en charge des malades.

  • Pr Chadya Aarab
  • Service de psychiatrie
  • CHU Hassan II Fès
  • Le 31/07/2016

Affichage Affichages : 510

Recherche