Recherche > Revue de presse > La kétamine en intraveineux dans le traitement de la dépression résistante :Une étude randomisée en double aveugle, contrôlée par placebo

La kétamine en intraveineux dans le traitement de la dépression résistante :Une étude randomisée en double aveugle, contrôlée par placebo


INTRODUCTION

Le trouble dépressif majeur est une maladie très fréquente. Elle est souvent associée à une morbidité et une mortalité importantes. La dépression résistante est une dépression qui ne répond pas à deux ou à plusieurs antidépresseursde classe différentes, donnés à une dose suffisante et pendant une durée adéquate. Ce type de dépressiona une chance plus faible de répondre à un autre antidépresseur. Des études récentes ont démontré que la kétamine a un effet antidépresseur rapide (2-24 heures après la perfusion), et de courte durée, cependant la question est comment maintenir l'efficacité de la kétamine pour une durée plus longue.

L'objectif principal de cette étude était d'évaluer l'efficacité de deux schémas de perfusion de la kétamine (0,5 mg / kg) deux ou trois fois par semaine, par rapport au placebo dans le maintien de l'efficacité antidépressive initial chez les patients souffrants de dépression résistante.Les objectifs secondaires étaient d'évaluer la réponse antidépressive et la sécurité des doses répétées de la kétamine.

Méthodologie:

Cette étude est randomisée en double aveugle, contrôlée par placebo, menée sur 14 sites aux États-Unis , réalisée entre Juillet 2012 et Septembre 2013.Elle a inclus les patients de 18 à 64 ans qui répondaient aux critères du DSM-IV-TR pour le trouble dépressif majeur confirmé par le Miniinternationale NeuropsychiatricInterview, le caractèrerécurrent et la réponse inadéquate à au moins deux antidépresseurs, sont évalués par l'histoire de la maladie et des traitements, aussi avec le Massachusetts General HospitalAntidepressantTreatmentResponseQuestionnaire.L'étudecomporte quatre phases: une phase de dépistage (4 semaines), une phase de traitement en double aveugle(4semaines), une phase de traitement ouverte et optionnelle (2 semaines), et enfin une phase de suivi (3 semaines) sans kétamine suivi phase. Les participants sont répartis en quatre groupes : les deux premiers groupes ont reçu la kétamine en intraveineux (0,5 mg/ kg) deux ou trois fois par semaine, les deux autres ont reçu un traitement placebo en intraveineux (chlorure de sodium à 0,9% ) deux ou trois fois par semaine.Le critère principal de la réponse au traitement est le changement du score de base du (MADRS ) de plus de 50 % lors de l' évaluation de 15 jours en post cure .

L' évaluation de la sécurité du traitement est faite par des tests biologiques , la mesure des signes vitaux (y compris la surveillance par un oxymètre), l' examen physique , ECG, et en utilisant les échelles : Psychiatric Rating Scale positive symptomsubscale (BPRS+) , et the Clinician-Administered Dissociative States Scale (CADSS).

RESULTATS ET DISCUSSION

Cette étude a évalué l'efficacité de deux schémas posologiques de la kétamine à 0,5 mg / kg en intraveineux pendant 40 minutes dans le maintien d'effet antidépresseur de la kétamine chez les patients souffrants d'une dépression résistante. Au 15èmejour , le score MADRS a été significativement amélioré chez les patients recevant la kétamine(deux ou trois fois par semaine) par rapport à ceux recevant le placebo; également la réponse a été maintenue pendant toute la période d'étude. L'amélioration moyenne du score de MADRS chez les deux groupes de la kétamine a été progressive entre les 8-11 premiers jours et était consistante à travers le temps.L'effet antidépresseur ne différait pas significativement entre les deux groupes qui ont reçu la kétamine, et la perfusion 2 fois par semaine semblait être suffisantecomme stratégie initiale du traitement.Une autre étude pilote, après six dosesde Kétamine en intraveineux (trois fois par semaine) a rapporté à deux semaines des taux de réponse de 62,5% (première dose) à 70,8% (sixième dose). Une autre étude avec le même régime du traitement a rapporté une augmentation progressive des taux de réponse à partir de 25% (première dose) à 92% (sixième dose). Dans la présente étude, les taux de réponse observés est de 68,8% pour les deux doses par semaine et 53,8% pour le dosage trois fois par semaine au15 jour. L'efficacité a été maintenue chez Les patients qui ont répondu au traitement pendant les 4 semaines de suivi,pour les deux régimes de kétamine (deux fois par semaine ou trois fois par semaine).Notre étude n'a pas trouvé une différence significative dans les effets indésirables liés au traitement entre les deux groupes de la kétamine.Parmi les limites de cette étude, la durée relativement courte (suivi de 4 semaines ), vu que la dépression résistante au traitement est une maladie chronique.

Dr Mounir Jaafari
Service de psychiatrie
CHU Hassan II Fès
Le 24/08/2016


Affichage Affichages : 712

Recherche