Recherche > Revue de presse > L'influence de l'orientation culturelle et religieuse sur le support social et son impact sur l'observance thérapeutique

L'influence de l'orientation culturelle et religieuse sur le support social et son impact sur l'observance thérapeutique


L'influence de l'orientation culturelle et religieuse sur le support social et son impact sur l'observance thérapeutique

L’observance thérapeutique est un facteur essentiel chez les patients souffrant de maladies chroniques afin d'empêcher la progression de maladie. Cependant, selon l'Organisation Mondiale de la Santé, seule la moitié des patients ayant une maladie chronique adhèrent convenablement à leurs traitements.

Plusieurs facteurs peuvent influencer l'observance thérapeutique, notamment les conditions socio démographiques du patient, la complexité de traitement, la nature de la maladie, la perception du patient de la gravité de sa maladie, le coût du traitement, le niveau d'alphabétisation du patient, la relation entre le prescripteur et le patient, l'aide sociale ainsi que les croyances religieuses .

Le support social peut positivement influencer l'état de santé des patients via un certain nombre de mécanismes, notamment en améliorant l'observance thérapeutique. Bien qu'il y ait eu des études sur l'influence de l'aide sociale sur l'observance thérapeutique, ces études ont été menées dans des pays occidentaux, ou les valeurs religieuses et culturelles peuvent être différentes. L'objectif de cette étude était d'évaluer l'impact de la religion et de la culture sur le support social et son impact sur l'observance thérapeutique chez les patients.

Méthodes :

C’était une étude transversale menée entre avril et juillet 2014 chez des patients âgés de 18 ans et plus, souffrant de maladies chroniques (hypertension artérielle, VIH et néphropathies chroniques)et sous traitement depuis au moins 12mois, au sein de deux hôpitaux en Malaisie.

Les critères d'exclusion étaient la présence de troubles psychotiques, une atteinte des fonctions cognitives, la présence d'une déficience visuelle ou auditive significative.

Après consentement, les patients participant à l'étude devaient remplir le formulaire comprenant les sections suivantes :

  1. données démographiques et informations sur le traitement : comme l'âge, le sexe, la race, la religion, le revenu mensuel, le nombre de médicaments prescrits, le nombre de doses quotidiennes, et la durée de traitement, ces données ont été rassemblées pour évaluer leurs associations avec le support social et l'observance thérapeutique.
  2. l'orientation culturelle : cette deuxième section a demandé aux patients d'évaluer leur accord à deux déclarations : ' Je me traite et je prends des médicaments parce que ma famille ou amis m'ont demandé de faire ainsi ' et ' je me traite et je prends des médicaments seulement parce que je sens le besoin de suivre les recommandations de mes médecins car ils savent ce qu'il y a de mieux pour moi ».
  3. l’orientation religieuse : utilisant le DUREL ( the Duke University Religion Index) le questionnaire évalue l'orientation religieuse des patients sur trois domaines principaux, qui sont la participation à des activités religieuses organisationnelles, la participation dans des activités religieuses non-organisationnelles et la religiosité intrinsèque. Les questions sur l'activité religieuse organisationnelle évaluent la fréquence à laquelle les patients assistent aux activités religieuses publiques ou en groupe. L'activité religieuse non-organisationnelle se réfère aux activités exécutées en privé, comme la prière, la lecture des écritures saintes, regarder les émissions sur la télévision ou écouter programmes de radio sur la religion. La religiosité intrinsèque évalue le degré d'engagement religieux personnel.
  4. le support social: a été évalué en utilisant le MSPSS ( the Multidimensional scale of perceived social support) Cette section a évalué le support social de trois groupes principaux : famille, amis et autres.
  5. l'observance thérapeutique: a été évaluée utilisant l'échelle de Morisky à 8 articles, en répondant par Oui ou Non et en attribuant un point pour chaque réponse positive.

Résultats :

386 patients ont été invités à participer à l'étude, Seuls 346 patients ont donné leur consentement et 300 ont achevé toutes les sections du questionnaire, à l'exception de 40 qui n'ont pas complété le Questionnaire sur l’orientation culturelle.

Il y’ avait 177 hommes et 123 femmes dans l'étude. L'âge moyen des patients était de 57.6±13.5 ans, avec une gamme entre 20 ans et 87 ans. La majorité de patients était âgés de moins de 65 ans (n=210, 70.0 %) et 90 patients ( 30.0 %) avaient plus de 65ans. Il y avait 131 Musulmans (43.7 %), 80 Bouddhistes (26.3 %), 40 Chrétiens (12.3 %), 14 Athées (4.7 %) et 13 adeptes d'autres religions (de 4.3 %).

Un total de 104 patients (34.7 %) avait le virus de l'immunodéficience humaine, 120 (40.0 %) étaient hypertendus et 76 (25.3 %) avaient une néphropathie chronique . La durée moyenne de traitement était 103.9±77.6 mois .

Les patients de l'étude ont reçu une moyenne de 5 médicaments ou environ 8 doses par jour .Seuls 86 patients (28.7 %) étaient adhérents à leur traitement. La majorité de patients (n=199, 66.3 %) était d'accord ou fortement d'accord avec la phrase disant qu'ils se traitent et prennent leurs médicaments parce que leur famille et/ou amis leur ont demandé de faire ainsi.

Concernant la phrase : [je me traite et je prends des médicaments seulement parce que je sens le besoin de suivre les recommandations de mes médecins car ils savent ce qu'il y a de mieux pour moi],la majorité de patients (n=247, 95 %) ont été fortement d'accord avec cette déclaration.

Les calculs de corrélation quant à l'influence d'orientations culturelles et religieuses sur le support social a montré que cette dernière avait des corrélations significatives positives faibles avec l'influence de famille et des amis dans la recherche de soins et la prise des médicaments, l'activité religieuse organisationnelle, l'activité religieuse non-organisationnelle et la religiosité intrinsèque (r=0.181, P=0.003; r=0.230, P, 0.001; r=0.135, P=0.019; r=0.156, P=0.007, respectivement).

Concernant l'observance thérapeutique seuls l'âge avancé, la durée de traitement, l'activité religieuse organisationnelle et la nature de la maladie (infection par le VIH) ont des influences significatives sur l'adhérence des patients à leurs traitements.

Discussion

La majorité de patients ont rapporté qu'ils se traitent et prennent leur traitements non pas pour faire plaisir à leurs familles ou amis mais plutôt pour suivre les instructions de leurs médecins . Ces résultats sont différents des résultats retrouvés dans une étude précédente qui a rapporté que les décisions liées à la vie quotidienne chez les Malaysiens étaient fortement influencé par l'orientation de groupe, les résultats sont différents pour plusieurs raisons:

  1. les populations d'étude sont différentes (cette étude s'est concentrée sur des patients ayant une maladie chronique et non pas sur la population générale);
  2. l'étude a inclus uniquement les patients qui ont vécu dans la zone urbaine, où les gens sont plus indépendants.
  3. Dans la culture de la population malaysienne, les gens suivent les instructions des autorités à grande puissance, et notamment les médecins, et ne peuvent pas contredire leurs décisions. Des études précédentes ont montré que l'observance thérapeutique peut être influencée par une bonne relation patient/médecin.

L'étude actuelle a constaté qu'il n'y avait aucune association significative entre support social et observance thérapeutique, ce résultat est du au fait que l'assistance sociale a été mesurée en évaluant des sentiments généraux, comme le partage des joies et des tristesses, le partage de problèmes, et non par des mesures spécifiques à la recherche de soins ou la prise des médicaments. Une étude précédente a rapporté que des attitudes d'aide spécifiques comme rappeler le patient pour prendre ses médicaments avait une influence positive sur l'observance thérapeutique. Dans cette étude, le risque relatif de la mauvaise observance thérapeutique s'est révélé être presque deux fois plus élevé chez les patients qui n'ont pas reçu d'assistance par rapport à ceux qui l'ont reçu.

L'âge avancé a été associé à une bonne observance thérapeutique, ceci est concordant avec les résultats d'une étude antérieure qui avait montré l'âge avancé peut améliorer l'observance thérapeutique à cause des préoccupations plus importantes sur l'état de santé. D'autre part, les sujets plus jeunes ont d'autres priorités Dans la vie, comme le travail ou d'autres engagements.

Cette étude a montré une relation significative entre l'activité religieuse organisationnelle et l'observance thérapeutique,ceci peut être expliqué par la diminution des symptômes dépressifs chez les patient ayant une activité religieuse organisationnelle comme ce qui été trouvé dans l'étude réalisée Koenig et Al, et puisque la dépression peut réduire l'adhérence des patients à leurs médicaments , les taux inférieurs de dépression peuvent être associés à une meilleure observance thérapeutique et ceci a été démontré dans l'étude Grenard et Al.

L'observance thérapeutique était aussi influencé par la durée du traitement, une étude précédente a montré que l'observance thérapeutique diminue significativement avec le temps, ceci montre l'importance de la sensibilisation des patients ayant un traitement au long cours sur l'importance de l'observance thérapeutique .

Cette étude a montré également que les patients atteints du VIH étaient les plus observants , ceci peut être expliqué par le fait que ces malades ont bien compris la gravité de leur maladie et l'importance d'une bonne observance thérapeutique .

L'étude a montré également que la gravité de la maladie n'a pas été associée à une bonne observance thérapeutique, ceci est du au fait que les patients se basent sur leur propre perception de la gravité de la maladie, plutôt qu'à la gravité de la maladie basée sur l'évaluation clinique.

Cette étude a plusieurs limites. D'abord, l'étude a inclus les patients qui viennent en consultation à l'hôpital, et donc qui sont à priori et malgré cela le taux d'observance thérapeutique était toujours insatisfaisant. Deuxièmement, la mesure générale du support social était aussi une limitation, des mesures spécifiques de l’assistance sociale liée à l'utilisation des médicaments comme par exemple rappeler aux patients de prendre leur médicaments, peut avoir des effets différents sur l'observance thérapeutique .

Une troisième limite est représentée par la petite taille de l'échantillon qui a inclus des patients avec trois maladies différentes et qui ne peut pas représenter la population globale en Malaisie. Finalement, l'utilisation de l'auto-évaluation de l'observance thérapeutique était aussi une limitation.

Conclusion

L'orientation culturelle et religieuse influencent le support social aux patients ayant une maladie chronique, cependant l'assistance sociale n'a pas une influence significative sur l’observance thérapeutique. La participation à une activité religieuse organisationnelle peut influencer positivement l'observance thérapeutique sans qu'il y ait une explication claire, D'ou l'intérêt de réaliser des études dans ce sens.

  • Dr Lahlali Narjisse
  • Service de psychiatrie
  • CHU Hassan II Fès
  • Le 27/12/2015

Affichage Affichages : 580

Recherche