Recherche > Revue de presse > Etude comparative de l’efficacité et l’acceptabilité des médicaments anti-maniaques dans l’accès ...

Etude comparative de l’efficacité et l’acceptabilité des médicaments anti-maniaques dans l’accès ...


comparative efficacy

Etude comparative de l’efficacité et l’acceptabilité des médicaments anti-maniaques dans l’accès maniaque : une méta-analyse de plusieurs traitements

Les antipsychotiques et les thymorégulateurs ont été et restent les traitements de base de l’accès maniaque.

Les auteurs rapportent dans une revue des études contrôlées et randomisées une comparaison de l’efficacité et de l’acceptabilité des médicaments antimaniaques versus placebo ou versus un autre médicament antimaniaque.

C’est une méta-analyse de plusieurs traitements, les auteurs ont cherché dans Medline , Embass,CINAHL, Psychoinfo.

Les participants: homme ou femme âgés de plus de dix huit ans avec un diagnostic de trouble bipolaire type I.

Ils ont passés en revue 68 essais contrôlés randomisés de janvier 1980 au 25 novembre 2010. Ils ont comparé les médicaments antimaniaques à dose thérapeutique versus un autre médicament antimaniaque ou versus placebo.14 médicaments ont été analysés : Aripiprazole, Asenaptine, Carbamazépine, Valproate, Gabapentine, Halopéridol, Lamotrigine, Lithium, Olanzapine, Quetiapine , Rispéridone, Topiramate, Ziprasidone et un placebo.

La plupart des médicaments antimaniaques ont été directement comparés à au moins 3 autres médicaments. Tous les résultats étaient significatifs pour tous les médicaments par rapport au placebo à l’exception du Topiramate et la Gabapentine.

L’halopéridol est plus efficace que le lithium, quetiapine, aripiprazole, carbamazépine, asenapine, valproate, ziprasidone, lamotrigine, topiramate et gabapentine.

La risperidone et l’olanzapine ont eu le même profil d’efficacité et se sont avérés plus efficaces que le valproate, la ziprasidone, la lamotrigine, le topiramate et la gabapentine.

Le meilleur traitement en termes d’efficacité est l’halopéridol bien que l’acceptabilité est faible.

La mesure de l’acceptabilité a été basée sur le taux de l’abandon et non sur l’expérience du sujet ( qualité de vie, effets indésirables)

Ces résultats ont concerné uniquement la phase aigue de l’accès maniaque.

Le lithium et le valproate ont une efficacité et une acceptabilité inferieure, donc ne sont pas indiqués en première intention dans le traitement de la phase aigue de la manie.

La topiramate et la gabapentine ne doivent pas être prescrites dans l’accès maniaque.

Au total, les antipsychotiques sont significativement plus efficaces que les stabilisateurs de l’humeur. La risperidone, l’olanzapine et l’halopéridol sont les traitements de première intention des épisodes maniaques.

 Dr. Rharrabti


Affichage Affichages : 1001

Recherche