Recherche > Revue de presse > Adhésion au traitement de la dépression dans les soins primaires

Adhésion au traitement de la dépression dans les soins primaires


Un essai clinique randomisé

Paru dans JAMA Psychiatry, November 2017

Introduction :

La non-adhérence au traitement antidépresseur demeure un défi majeur dans la prise en charge de la dépression. Ainsi, l’objectif de ce travail est de tester l'efficacité d'une intervention psychosociale dans l’amélioration de l'observance, chez des sujets âgés, dont le médecin de premier recours a récemment initié un traitement antidépresseur pour la dépression.

Méthodes:

Le programme d'initiation et de participation au traitement (TIP) a été offert dans le cadre d'une étude clinique randomisée de deux sites entre janvier 2011 et décembre 2014 dans des cabinets de soins primaires à New York, New York et Ann Arbor au Michigan. Les analyses ont commencé en février 2016. Tous les participants étaient des adultes d'âge moyen et âgés plus de 55 ans, et qui ont reçu un traitement de la dépression nouvellement initié par leur médecin de premier recours et recrutés dans les 10 jours suivant la première prescription.

 Les participants ont été assignés de façon aléatoire à l'intervention (TIP) ou au traitement habituel. Les participants au groupe TIP ont identifié et abordé les obstacles à l'observance, y compris la stigmatisation, les idées fausses et les craintes du sujet vis-à-vis du traitement, avant de développer une stratégie d'adhésion personnalisée. Le programme d'initiation et de participation au traitement a été offert dans le cadre de trois réunions planifiées de 30 minutes, au cours d'une période de six semaines, juste après la prescription de l'antidépresseur. Le format de trois sessions a été conçu pour permettre une alliance entre le conseiller TIP et les participants tout en assurant la brièveté et la diminution de la dépendance potentielle.

L'intervention TIP comprenait cinq étapes: (1) examiner les symptômes et le traitement antidépresseur et mener une évaluation des obstacles; (2) définir un objectif personnel qui pourrait être atteint avec l'adhésion; (3) fournir une éducation sur la dépression et la thérapie antidépressive; (4) collaborer pour éliminer les obstacles à la participation au traitement; et (5) créer une stratégie d'adhésion et permettre de parler directement au sujet du traitement.

Résultats:

Au total, 231 adultes d'âge moyen de 67,3, dont 72,3% de femmes, sans déficience cognitive significative ont été assignés au hasard à l’intervention TIP (n = 115) ou au traitement habituel (n = 116). Les participants du groupe TIP étaient 5 fois plus susceptibles d'être adhérents à 6 semaines et 3 fois plus susceptibles d'être adhérents à 6 et 12 semaines. Les participants du groupe TIP ont montré une réduction significative (24,9%) des symptômes dépressifs. Dans les deux groupes, les participants qui étaient à 80% adhérents à la semaine 6 et 12 ont présenté une amélioration de 15% des symptômes dépressifs par rapport aux résultats initiaux au cours du traitement.

Discussion :

Dans cet essai contrôlé randomisé de l’efficacité chez les adultes de 55 ans et plus, et qui  avaient bénéficié d’un traitement pharmacologique pour la dépression en soins primaires, le groupe de patients qui participaient au TIP étaient plus aptes à adhérer à leurs médicaments que les participants ayant reçus un traitement habituel. L'augmentation de 5 fois du taux d'observance au cours des 6 premières semaines de traitement confirme l'utilité clinique du TIP pour améliorer l'adhérence précoce. Une plus grande observance chez les participants au TIP a été maintenue pendant les trois premiers mois de traitement. Bien que le TIP n'ait pas significativement amélioré la dépression, le groupe TIP a montré une réduction précoce significative des symptômes dépressifs.

 Dans un essai randomisé en grappes en 2015, la prise de décision partagée était trouvée utile dans la sélection d'un antidépresseur et l'amélioration de la satisfaction des patients, mais n'a pas été efficace pour améliorer l’adhérence. L’impact des programmes centrés sur l'augmentation de l’activation des patients pour amplifier la participation et l'engagement dans les soins était limité. À notre connaissance, le TIP est la seule intervention brève qui cible l'adhésion précoce spécifiquement, en travaillant directement avec le patient pour réduire les obstacles, augmenter les avantages perçus et promouvoir une stratégie d'adhérence antidépressive personnalisée. Cette approche centrée sur le patient peut aider à aborder l'analyse informelle des coûts-avantages entraînant des augmentations significatives de l'adhésion. Ces résultats soutiennent également la relation entre l'adhérence précoce et l'amélioration de la dépression. Dans la présente étude, les auteurs n’ont pas trouvé l'impact significatif du TIP sur la dépression par rapport au traitement habituel au cours de l'étude. Il y avait une réponse précoce à la dépression au sein du groupe TIP, mais les deux groupes se sont améliorés avec le temps. Des traitements ciblés et une meilleure observance pourraient améliorer les conséquences de la dépression comme dans le cas d’une posologie adéquate qui constitue un défi dans le traitement de la dépression, en particulier dans les soins primaires (premier fournisseur de services dans la santé mentale chez le sujet âgé). Des recherches récentes ont démontré que la dépression reste encore mal gérée dans les soins primaires, en particulier par rapport à d'autres maladies chroniques.

Conclusion:

Le Programme d'initiation au traitement et de participation utilise des stratégies pour identifier les obstacles à l'adhésion et développer une stratégie d'adhésion personnalisée. L'intervention TIP a été plus efficace pour aider les patients à atteindre une adhérence adéquate au cours de la période critique précoce d'adhérence. Étant donné les taux élevés de dépression, de la non-observance et l'usage des services de santé mentale dans les structures de soins primaires en tant que service de santé mentale, la mise en œuvre à grande échelle d'une intervention d'observance ciblée, telle que le TIP, pourrait avoir un impact significatif sur la santé publique. En outre, les travaux futurs peuvent étendre le TIP à d'autres groupes de patients souffrant de dépression ou les patients avec des comorbidités

 

Dr Ferdaouss Qassimi

Service de psychiatrie

 CHU Hassan II Fès

Le 30/11/2017


Affichage Affichages : 256

Recherche