Premier congrès francophone de psychoaddictologie 28-30 septembre 2017 à Marrakech


l’Association Marocaine de Psycho-Addictologie (AMPA) en partenariat avec son homologue française organisent le premier congrès francophone de psycho-addictologie du 28 au 30 Septembre 2017 à Marrakech sous le thème « soins intégrés et traitements croisés ».

Cette manifestation sera l’occasion d’échanges de savoir entre éminents, experts et chercheurs issus de différents pays francophones. Chacun pourra apporter son expérience et communiquer les nouvelles méthodes et approches relatives aux aspects épidémiologiques, cliniques, neuropsychologiques ou neuropsychiatriques et thérapeutiques.

Argumentaire :

Ce titre évocateur « soins intégrés et traitements croisés » précise bien les intentions sous-tendant l’organisation de cette manifestation. En effet, aborder la question de la comorbidité dans sa dualité réciproque constitue le sens même de ce nouveau champ de psycho-addictologie.

Rappelons-nous qu’historiquement, la psychiatrie et l’addictologie ont évolué de façon séparée et parallèle, générant ainsi des rendez-vous manqués entre les deux disciplines.

Aujourd’hui, on assiste à une augmentation exponentielle de la fréquence des comorbidités doublée d’un échec de leurs prises en charge classiques de par une incapacité d’appréhender ces troubles dans leurs multiples interactions. Il en résulte une situation où des équipes psychiatriques et des équipes d’addictologie se trouvent démunies, ainsi que des patients perdus entre les structures psychiatriques et addictologiques. Ce constat nous oblige à reconsidérer nos positions cliniques.

Pour ce faire, saisissons-nous d’abord de cette notion très répandue de double diagnostic en constatant que sa mise en pratique ne permet pas de rendre compte de la complexité des troubles comorbides et n’offre de ce fait, qu’une vision parcellaire des pathologies associées. Ensuite, réinterrogeons cette entité de soins intégrés dont le mérite a été de sensibiliser sur des pratiques en cohérence avec les données de la comorbidité. Néanmoins, il devient évident qu’il s’agit là d’un système qui est pris uniquement dans une acception organisationnelle et qui aurait donc besoin d’un prolongement concret au niveau des traitements. De ce fait, la réponse adéquate serait que l’on déplace le curseur des soins intégrés vers des traitements intégrés. Un nouveau paradigme élargissant le focus de nos actions préventives et thérapeutiques s’impose alors.

Nous proposons pour notre part, la notion de psycho-addictologie, un concept qui se veut fédérateur, et peut-être défini comme une approche pluridisciplinaire ayant pour objet de comprendre, dépister, évaluer et soigner de la manière la plus adaptée possible, les personnes souffrant de comorbidités, en incluant aussi leurs familles.

Ce premier congrès de psycho-addictologie ne se situera pas, pour autant, en opposition aux modèles anglo-saxons. Bien au contraire, il se développera dans un mouvement d’entière complémentarité et dans une perspective enrichissante, abondée par des approches relativement proches pratiquées dans un bon nombre de pays francophones.

Bureau de l’AMPA


Affichage Affichages : 971

Recherche