Congrès > Congrès nationaux > Congrès de l'AMPEP le 10 et 11 avril 2015

Congrès de l'AMPEP le 10 et 11 avril 2015


Le Bureau de l’AMPEP organise le congrès de l’AMPEP qui se déroulera les 10 et 11 avril prochain sur le thème « SPECTRE DE LA PSYCHOSE » . A ce titre vous êtes vivement invité à faire parvenir vos propositions de communication au Pr Mehdi PAES ( mehdipaes@yahoo.com)

ARGUMENT

« SPECTRE DE LA PSYCHOSE »

CONGRÈS NATIONAL DE L’AMPEP

10-11 avril 2015 - Casablanca

Le terme « psychose » a été utilisé pour la première fois par le baron Ernst Von Feuchtersleben dans son Manuel de Psychologie Médicale publié en 1885 pour désigner d’une manière générale les « maladies de l’esprit ».Le concept de psychose, souvent opposé à celui de « névrose » (William Cullen, 1777), a connu une grande évolution tout au long de l’histoire de la psychiatrie. Une problématique qui a surgi depuis le début de la psychiatrie moderne et qui continue à soulever des interrogations de nos jours est l’approche de la notion de psychose. S’agit-il d’un ensemble des maladies ayant un noyau commun fondamental, différents stades évolutifs et/ou formes cliniques ou bien des maladies hétéroclites et distinctes ?

Dans sa définition du spectre l’encyclopédie rapporte que « lorsqu’un pinceau de lumière blanche traverse un prisme, il se décompose en rayons de diverses couleurs et donc de fréquences différentes, dont on peut observer sur un écran le spectre continu, constitué d’une succession des plages lumineuses ». Le spectre est défini dans une autre acception comme « fantôme » ou encore « perspective effrayante ».

Parler de « spectre de la psychose » renvoie à cette métaphore mais que peut-on entendre par cela ?

  • S’agit il à l’origine de la même entité qui se décompose en plusieurs tableaux nosographiques ou phénoménologiques lorsqu’elle passe par le « prisme » du malade. Quel serait alors le noyau originel ou la « matrice » sur le plan génétique, neurobiologique, psychopathologique, clinique et thérapeutique. Comment identifier et décrire le « lien » entre les psychoses à priori si différentes les unes des autres dans leurs manifestations cliniques et évolutives ? En quoi le malade serait il un prisme ?
  • S’agit-il comme dans la deuxième acception de « spectre » d’un « fantôme », en d’autres termes d’une illusion qui a pour effet de masquer notre méconnaissance de cette ou ces pathologie (s) qui gardent leur(s) mystère(s) et leur(s) caractère(s) de perspective effrayante ».

C’est à ces questions que s’attachera d’approfondir sous une approche pluridisciplinaire le prochain congrès national de l’AMPEP qui aura comme thème « Le Spectre de la Psychose » et qui se déroulera le 10 et 11 avril 2015 à Casablanca.

 


Affichage Affichages : 1194

Recherche